JardinTropical2

 

Une activité émettrice de polluants atmosphériques et dangereuse pour la santé

Outre les risques évidents d’incendie qu’il génère, le brûlage des déchets verts est à l’origine de troubles de voisinages causés par les odeurs et fumées. Il contribue significativement à la dégradation de la qualité de l'air. Il nuit à l’environnement et à la santé.

Depuis longtemps ancrée dans nos habitudes, activité à première vue anodine, nous continuons de brûler des déchets verts à l’air libre.

 

Qu'entend-on par déchets verts ?

Les déchets issus de la tonte de gazon, de la taille de haies et d'arbustes, des opérations d'élagage, d'abattage, de débroussaillement, du ramassage des feuilles et des aiguilles mortes. »

dechets verts

Le brûlage à l’air libre dégrade la qualité de l’air

Le brûlage à l’air libre des déchets verts est fortement émetteur de polluants atmosphériques, certains d’entre eux étant cancérigènes.

Le brûlage des déchets verts correspond à une combustion lente et peu performante qui émet des imbrulés, d’autant plus que les végétaux sont humides ou fraichement coupés. La toxicité des émissions peut être nettement accrue quand sont mis au feu d’autres déchets comme par exemple des plastiques, des bois traités, des papiers souillés, du carburant, etc.

 

Parmis ces polluants, on retrouve principalement :

Des particules fines (PM),

Des oxydes d’azote (NOx),

Des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP),

Du monoxyde de carbone (CO),

Des composés organiques volatils (COV),

◊ Du benzène,

◊ Des dioxines et furanes...

 

En quelques chiffres

 Le brûlage des déchets verts Air Rhône Alpes Mozilla Firefox

 

Des solutions existent

 Plusieurs alternatives existent pour valoriser les déchets verts :

◊ la tonte mulching : elle consiste à déposer l’herbe broyée directement sur la pelouse.

◊ Le compostage individuel : les déchets organiques tels que déchets de jardin, déchets de tontes, déchets alimentaires peuvent être compostés et fournir un engrais de bonne qualité. Un broyage préalable nécessaire pour les végétaux de plus gros diamètre permet d’apporter de la matière ligneuse favorable à l’aération. Certaines collectivités comme Nouméa, le Mont-Dore, Païta proposent de vous accompagner (formation, guide de construction d’un composteur individuel…).

◊ Le paillage : cette technique consiste à recouvrir les plantations et le sol de déchets organiques broyés pour le nourrir et/ou le protéger. Il évite le développement des mauvaises herbes, crée une rétention d’humidité et fertilise le sol. Là aussi un broyage préalable est nécessaire pour les végétaux de plus gros diamètre.

◊ La collecte en déchetterie ou la collecte sélective en porte-à-porte. Le niveau de particules qui pourraient être générés par le brûlage de végétaux est bien supérieur à celui du trajet. Les déchets sont ensuite valorisés. La mairie de Nouméa a mis en place un numéro vert gratuit pour l’enlèvement de vos déchets verts.

numéro vert mairie